Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Les nounours de Fabienne


Histoire des ours en peluche

Cet articles est paru sur le site de Femme Actuelle.

L'ours a toujours exercé une attirance sur les hommes malgré la menace qu'il représentait. Les hommes des cavernes le représentaient déjà sous une forme de statuette d'argile et dessinaient des scènes de chasse à l'ours sur les murs des grottes. Les indiens avaient connaissance d'un dieu des ours qu'ils essayaient d'apaiser avec des danses sauvages.

Il existait au milieu du dixneuvième siècle, des ours en papier maché recouverts de fourrure qui étaient à quatre roues et dont la truffe était ornée d'un anneau. A Paris il y avait à cette époque un artisan qui fabriquait des ours : il s'appelait Nicolas SCHANNE. Son fils écrivit , en 1887, un livre sur la fabrique de jouets de son père.

Les historiens datent la naissance de l'ours en peluche du tout début du XXème siècle, mais ils ne sont pas tous d'accord sur les circonstances de son apparition. Pour les uns, son origine est liée à l'ourson en peluche offert à Théodore Roosevelt, ancien président des Etats unis, suite à une chasse infructueuse. Ce teddy Bear bien connu dans le monde entier viendrait donc du surnom du président : Teddy.En 1903, Morris Michtom, immigrant russe résidant à Brooklyn décida de commercialiser les ours en peluche. Ce fut un commerce prometteur et il paraîtrait qu'il envoya un ours en cadeau à la Maison Blanche pour demander au président l'autorisation de l'appeler Teddy. Le président aurait répondu " Je ne crois pas que mon nom vous soit d'un grand secours pour votre ours de chiffon, mais en tout état de cause, vous avez ma permission de l'utiliser "

Pour d'autres historiens l'origine de l'ours en peluche est allemande, due au neveu de Margarete Steiff, couturière atteinte de la polio qui fabriqua des coussins en forme d'éléphants. En 1893, elle était très connue à la foire de Leipzig. Son jeune neveu qui s'était pris d'affection pour les ours créa l'ours Steiff et fut prêt à affronter la foire de Leipzig en 1903.

Donc les historiens s'accordent quand même sur un point : la date de naissance de l'ours en peluche : 1903.

Steiff eut du mal à reprendre la place qu'il occupait avant la première guerre mondiale. Les fabricants de jouets allemands durent baisser leurs prix. Le Royaume-Uni préserva l'ensemble de son appareil de production de jouets en peluche. L'entreprise la plus renommée fut sans doute Merrythought, fondée en 1930.

Mis à mal par les deux guerres, nombre de fabricants d'ours disparurent. Les ours fabriqués entre 1955 et 1970 étaient doux et rebondis mais de bon marché et de qualité médiocre.

1980 marqua le début d'une époque passionnante pour l'ours en peluche. Une fois encore Margarete Steiff allait dominer la scène.

Vers 1982, un grand nombre d'américains se prirent de passion pour la fabrication des ours en peluche.

Même si tous les ours présentent un intérêt, certains sont plus rares que d'autres parce qu'il en existe peu d'exemplaires.

2003 est donc l'année du centenaire de la naissance du premier ours en peluche.

Il est inutile de vous dire en quoi l'ours en peluche est si particulier.En 100 ans il n'est jamais descendu d'un barreau sur l'échelle de la popularité.Aucun animal n'a inspiré autant d'histoires : des contes d'amour et de tendresse, de constance, d'honneur, et de bravoure et d'attentions envers les autres.

Mais peu importe qu'un ours en peluche soit rare. Aimer un ours n'est pas une affaire de prix mais de "coup de foudre".


3 personnes connectees